Passer aux informations produits
1 de 3

pépinière-plume

Poirier sur cognassier "Curé"

Poirier sur cognassier "Curé"

Prix habituel €13,00 EUR
Prix habituel Prix promotionnel €13,00 EUR
En promo ! Épuisé
Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.
Taille

Ce poirier est greffé sur un arbre de moyenne vigueur (cognassier) afin de réduire sa hauteur (40 à 50% de la taille du franc). L'avantage réside dans sa facilité de cueillette, et la rapidité de mise à fruit (entre 4 à 5 ans).  Si vous souhaitez un arbre greffé sur franc allez dans "la strate arborée" sur le site

Histoire: Poire d'origine berrichonne, elle a été découverte dans les bois de Fromenteau par le curé de Villiers-en-Brenne.
Le fruit a été trouvé par hasard, en 1760, par M. Leroy, curé de Villiers-en-Brenne, près de Clion (Indre). André Leroy, pépiniériste et auteur du célèbre Dictionnaire de Pomologie, prétend, en 1867, qu’il a prélevé des greffons directement de l’arbre-mère de Clion pour diffuser la « Curé ».
La poire « Curé » s’est répandue rapidement dans toute la France puis dans le monde entier. Elle est rapidement devenue la poire française la plus estimée, à son époque.

Description du fruit: Fruit : gros à très gros. (450g) Forme du fruit : piriforme, allongée, affectant la forme d'une calebasse.

Utilisation: Cuisson et couteau. C'est une des meilleures poires pour la conserve car elle ne s'écrase pas. C'est aussi la meilleure poire pour cuire au vin. Le gout de cette poire change selon les biotopes, pour cette raison on la dit bonne ou mauvaise avec la même assurance. Elle reste cependant une excellente poire à cuire. Cette poire est également consommable au couteau mais il est nécessaire de la laisser maturer un à plusieurs mois (elle vire alors du vert au jaune).

Port de l'arbre: Greffée sur franc, elle pousse très vigoureusement tout en produisant abondamment et assez promptement en haute tige des fruits beaucoup plus volumineux que sur la pyramide.  Le poirier « Curé », cultivé dans toutes les régions, aime une exposition chaude et éclairée, une terre légère, particulièrement celle argilo-siliceuse. Dans les sols humides et frais, il prospère, mais les fruits sont rarement bons

Floraison: Fin avril 

Récolte: Cueillette à partir du 15 octobre

Conservation: elle mûrit lentement, devient jaune sans blettir et se conserve jusqu'à Noël voir en fonction du lieu de conservation Janvier.

Résistances aux maladies: Bonne résistance à la tavelure.

Pollinisation: Pollinisée par André Desportes, Louise Bonne, Précoce de Trévoux

Afficher tous les détails