Passer aux informations produits
1 de 2

pépinière-plume

Kiwaï autofertile "Issaï" // kiwi de sibérie (Actnidia Arguta)

Kiwaï autofertile "Issaï" // kiwi de sibérie (Actnidia Arguta)

Prix habituel €15,00 EUR
Prix habituel Prix promotionnel €15,00 EUR
En promo ! Épuisé
Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.
Taille

Comme pour les kiwis, il existe aussi des variétés autofertiles.

Leur principal intérêt: Un plant suffit pour donner des fruits.

Leur inconvénient: les fruits sont légèrement plus petit et moins nombreux que sur un plant femelle pollinisé par un plant mâle.

Le kiwaï, c'est le cousin rustique du kiwi. Dans les régions où le kiwi est un peu limite en terme de rusticité (c'est le cas dans le limousin) on préférera généralement installer un kiwaï pour éviter des mortalités inutiles. Toutefois on devra lui aussi le protéger au moins les 3 premières années des grosses gelées et veiller à l'arrosage en été (il est très sensible au manque d'eau et de nutriment tout comme le kiwi)

A moins d'avoir un muret ou un mur accumulateur de chaleur, installer un kiwi en plein champ est pour l'heure une perte de temps (en Creuse tout du moins). Pour cette raison je conseille systématiquement le kiwaï qui peut descendre jusqu'à -20.

Ses fruits sont plus petits que le kiwi c'est vrai (on l’appelle aussi kiwi souris) mais ils sont délicieusement sucrés tout en conservant le même taux d'acidité que le kiwi.

Le Kiwaï se mange en entier, avec sa peau dépourvu de poil qui ne gâchent en rien l'expérience.

Tout comme le kiwi il nécessitera d'être palissé soit contre un treille, une pergolas ou accroché sur des fils robustes tendus entre 2 poteaux à la manière d'une vigne.

Afficher tous les détails